La malhonnêteté intellectuelle en politique ouvre des portes

Comment nous citoyens lambda pouvons nous comprendre les reconversions de certains hommes politiques après des mises en examens, c’est difficile à entendre et à accepter. Alors que que notre devoir est de respecter les lois, d’avoir un comportement irréprochable pour ne pas se retrouver hors du circuit professionnel et social « certains » acteurs politiques locaux et nationaux « peuvent » enfreindre des règles, des lois en toute impunité. Que ce soit des scandales financiers, sexuels et autres conflits d’intérêt ils arrivent à se faire oublier pour revenir un jour à un poste des plus important dans telle ou telle société souvent dirigée par leurs amis.

Le cas Fillon est édifiant, après quelques temps de silence et de mise au vert il est nommé Président de la Commission Constructeurs de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) à un salaire sûrement plus que confortable. D’autres avant lui et d’autres après lui sont et seront à la même enseigne, il est grand temps de se demander si le pouvoir de l’argent ou l’argent du pouvoir autorisera ad vitam aeternam ces pratiques ?

Qu’en est il de nous avec nos vies parfois compliquées, nos petits salaires, nos tracas quotidiens qui suivons le ligne droite de l’honnêteté avec des exemples pareils ?

Heureusement les réseaux sociaux ont grandement contribué à lever le voile sur beaucoup d’abus en tous genres et c’est une excellente chose même si le combat ne fait que commencer j’oserais dire…

 

 

Please follow and like us:
error

Une réponse sur “La malhonnêteté intellectuelle en politique ouvre des portes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *