Bénévolat et reconnaissance

Le bénévolat  » désigne une activité de services envers autrui, de son plein gré et sans rémunération.

Chaque fois que je faisais des actions, que je fournissais une prestation de travail pour une personne ou un organisme certains de mes proches plutôt dans la fleur de l’âge me demandaient : Tu vas toucher combien ? Ce n’est pas payé, ça me fait du bien d’aider les gens  » répondais je.

Il n’y a pas longtemps mon grand fils me voyant dans le ventre mou du classement de la joie m’a dit qu’il fallait que j’arrête de penser aux autres et d’être plus égoïste  « , il m’a fait réfléchir.

Bien sur le bénévolat favorise l’initiative et l’esprit de responsabilité mais c’est également une chose compliquée à gérer car vouloir faire le bien même à un petit niveau vous bouffe. Il vous prend votre énergie, votre temps, vous use moralement et vous n’êtes pas toujours reconnu comme une bonne personne. Le moindre faux pas que vous faites même si cela part d’un bon sentiment vous reviens en pleine face et cela vous blesse plus que de raison.

De plus, ça coute de l’argent et pour une petite bourse cela devient à un moment sujet à questionnement. Les activités de volontariat c’est bien mais ça nourrit pas son homme « et à un moment vous pouvez vous retrouver paradoxalement « Aidant » alors que « Aidé » ne vous ferez pas de mal.

Souvent, les gens qui « bénévolent » sont à la retraite et donnent de leur temps, de leur bienveillance sans rien attendre en retour si ce n’est un peu de reconnaissance « . Ils sont dans le don de soi, ouvrent leur coeur, partagent leurs savoirs avec souvent des remerciement mais parfois aussi des remontrances qu’ils savent oublier immédiatement. Pour les esprits plus sensibles, le volontariat peut faire mal.

Cet engagement libre a un intérêt social, c’est un instrument de développement dans notre société et c’est bien qu’il existe cependant il ne faut pas se laisser « bouffer » par celui ci.

Je comprends bien mieux à présent après des années d’activités bénévoles pourquoi certains sont éloignés de cela. Le choix de faire ou ne pas faire  » est une liberté que l’on possède, les priorités de chacun ne sont pas les mêmes et finalement c’est ce qui importe.

Bien sûr j’en entends qui vont dire  » il ne faut pas faire ça pour recevoir une médaille, un article dans un media, des cadeaux ou je ne sais quoi, nous sommes d’accord cependant il fait toujours plaisir que l’on reconnaisse ce que vous faites.

Ce constat que je livre est tiré de mon expérience et comme « cela me fait moins de bien  » » d’en faire il est temps de le mettre entre parenthèse pour un moment.

Please follow and like us:
error

4 réponses sur “Bénévolat et reconnaissance”

  1. Le benevolat gère une part non assumée des tâches qui reviendraient à l’état ou aux collectivités, il est donc indispensable au fonctionement de notre société. Cependant il y a au moins autant de requins, de fdp et d’arrivistes dans le monde asssociatif que dans le vrai monde, celui du business. Avec le recul on s’aperçoit que certains bénévoles dans les asso sont là pour leur ego et leur positionement perso plus que pour la cause commune.
    J’ai donné, je n’en ferai plus jamais car contrairement au monde du business ou les règles sont claire : faire progresser son biz au détriment des autres ; le monde associatif est le théatre de pensées plus sombres car cachées. Perso quand j’aide les autres je le fais en one to one, sans les asso. Suffit de voir les millions d’euros versées aux grandes assos pour comprendre ce qui motive certaines déstinées « bénévoles » (vol?).

  2. D’un côté on détruit les emplois aidés qui étaient important pour des petites associations. Un chômeur, logiquement est interdit de faire du bénévolat. Une personne au RSA devrait aller faire des heures de travail non rémunéré pour rendre service à l’état ?

    Le bénévolat, c’est surtout la transmission du savoir, des valeurs, d’aider des personnes a se reconstruire, se remotives où encore de retrouver le sourire.

    Tu as voulu faire un bel article pour aider les gens avec une petite bourse et je suis très triste que cela ai mal été compris par des gens fermés d’esprit.

    Donner de son temps apporte aussi beaucoup de bien être, ça permet de relativiser sur sa propre vie. Lorsque tu donnes de ton temps pour une belle cause, pour des gens humains et avec du coeur, ce n’est que du bonheur.

  3. tout à fait d’accord avec toi. Je suis un peu dans la même réflexion en ce moment. Je travaille et en même temps je donne de mon temps dans le bénévolat, une page emploi notamment, coach d’aviron pour un collège…. Il y a des jours où je me pose la question, pourquoi je fais ça ? je n’attends pas de reconnaissance, juste un sourire, un merci parfois qui suffisent à relancer la flamme qui réanime ma volonté de continuer. Courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *