Acouphènes, le mal qui ne se guérit pas

Ces horribles acouphènes  » peuvent survenir après l’exposition à des bruits intenses, au vieillissement de l’oreille, un bouchon de cérumen, une infection de l’oreille, le syndrome de Ménière, une hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé, une prise excessive de certains médicaments, d’alcool ou de drogues. Le surmenage, la fatigue ou le stress sont aussi parfois des facteurs explicatifs…

Atteint depuis plus de 20 ans par ce mal je voulais en parler et je suis certain que ça va réagir dans les commentaires tant il y a des choses à dire. En ce qui me concerne c’est à cause de traumatismes sonores que ma vie n’est plus la même depuis que ces bruits « parasites » permanents ont apparus. J’ai fait du caisson hyperbare à Bordeaux (Oxygénotherapie), passé des dizaines d’examens dont certains à la Clinique du Docteur Causse à Béziers, vu des guérisseurs, magnétiseurs et nada, niente, rien ! Juste, apprendre à vivre avec ces affreux sifflements qui sont amplifiés dans le silence, le calme, la nuit ou pour dans mon cas pendant un rhume.

J’ai toujours réussi et ce, sans faire de T C C (thérapies cognitives et comportementales) à les gérer tant bien que mal pendant de nombreuses années jusqu’à que j’accepte un poste à un standard téléphonique où j’ai eu pendant plus de 2 ans entre 70 et 130 appels par jour, c’est la dernière chose que j’aurais du faire et je m’en mord les doigts tellement ceux ci ont augmentés.

Les gens qui n’en ont pas ne peuvent pas se rendre compte de la complexité à vivre avec et comment ils affectent notre qualité de vie. Quand on sait qu’environ 1 français sur 4 en souffre on est en droit de se demander pourquoi en 2017 il n’existe pas encore de solution ?

Le silence est l’ennemi de l’acouphénique , et plus il sera dans le silence, plus il va entendre son acouphène », que c’est vrai malheureusement. Donc imaginez la nuit, moment de calme et de repos par excellence…

Voilà je ne vais pas en écrire plus tant il y en a à en dire mais la question toujours en attente est :

Pourquoi la médecine ne peut pas nous soigner ?

Please follow and like us:
error

3 réponses sur “Acouphènes, le mal qui ne se guérit pas”

  1. Que c’est compliqué d’avoir cette maladie, que c’est difficile de vivre avec, que les gens qui ne l’ont pas sont chanceux ! Qui peut imaginer comme c’est horrible de devoir subir ces acouphènes…

  2. Bonjour..ce doit être très gênant en effet. Les nuits blanches a cause de ce phénomène doivent impacter sur les journées. Cela ne s’arrête jamais ou c’est par crise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *